şükela:  tümü | bugün
  • thomas fersen'in 1995 tarihli les ronds de carottes ve 2006 tarihli paris albümlerinde yer alan hoş bir parçası. sözleri şöyledir;

    rendez-vous
    à la brasserie
    du café de la paix.
    je t'attendrai.
    je porte un feutre
    de couleur neutre
    et mon pardessus
    n'est pas brillant non plus.

    je poserai mon journal
    sur le bar devant moi.
    je poserai mon journal,
    tu me reconnaîtras.

    si t'es en retard,
    passé le quart
    je prendrai un demi
    pour noyer mon ennui.
    si t'est en retard,
    jusqu'au soir
    je prendrai un sérieux
    pour le noyer mieux.

    je plierai mon journal
    sur le bar devant moi,
    je plierai mon journal.
    tu me reconnaîtras,
    lalalalalala.

    on ira
    où tu voudras.
    tu me prendras le bras
    comme autrefois.
    on ira voir note rue,
    notre chambre au sixième.
    tout ça n'existe plus
    mais on ira quand même.

    l'annonce dans le journal
    est paru il y un mois.
    si tu lis ce journal,
    tu te reconnaîtras,
    lalala.

    on ira voir la seine
    et le coeur de paris...
    ma maison de carton
    au pont marie...
    on ira voir ailleurs,
    on ira faire fortune...

    on ira voir ailleurs
    parce qu'il est l'heure.
    les chaises sont sur les tables.
    c'est la fin de la fable.

    je pose ce qu'il me reste
    sur le bar devant moi:
    trois clous et un bouton de veste.
    tu ne me reconnaîtras pas.

    la nuit étreint le ciel,
    la nuit étreint le ciel.
    allez, mon rossignol,
    la vie est belle.

    dinlemek için; https://www.youtube.com/watch?v=icmg8eeanay