şükela:  tümü | bugün
  • fr. burjuva bohemin kisaltmasi.
  • renaud'nun son singlei. sahane bir sarki.

    on les appelle bourgeois bohêmes,
    ou bien bobos pour les intimes,
    dans les chanson d’vincent delerm. on les retrouve à chaque rime,
    ils sont une nouvelle classe,
    après les bourges et les prolos.
    pas loin des beaufs, quoique plus classe.
    j’vais vous en dresser le tableau.
    sont un peu artistes c’est d’jà ça.
    mais leur passion c’est leur boulot.
    dans l’informatique, les médias
    sont fiers d’payer beaucoup d’impôts.
    les bobos, les bobos.
    les bobos, les bobos.

    ils vivent dans les beaux quartiers,
    ou en banlieue mais dans un loft
    ateliers d’artistes branchés,
    bien plus tendance que l’avenue foch,
    ont des enfants bien élevés,
    qui ont lu le petit prince à 6 ans,
    qui vont dans des écoles privées.
    privées de racaille, je me comprends,
    ils fument un joint de temps en temps,
    font leurs courses dans les marchés bios.
    roulent en 4×4, mais l’plus souvent,
    préfèrent s’déplacer à vélo.
    les bobos, les bobos,
    les bobos, les bobos.

    ils lisent houellebecq ou philippe djian,
    les inrocks et télérama,
    leur livre de chevet c’est cioran près du catalogue ikea.
    ils aiment les restos japonais et le cinéma coréen
    passent leurs vacances au cap ferret la côte d’azur, franchement ça craint
    ils regardent surtout arte canal plus, c’est pour les blaireaux
    sauf pour les matchs du psg et d’temps en temps un p’tit porno
    les bobos, les bobos
    les bobos, les bobos
    ils écoutent sur leur chaîne hi fi france-info toute la journée
    alain bashung françoise hardy
    et forcement gérard manset
    ils aiment desproges sans même savoir que desproges les détestait
    bedos et jean marie bigard, même s’ils ont honte de l’avouer
    ils aiment jack lang et sarkozy
    mais votent toujours écolo
    ils adorent le maire de paris, ardisson et son pote marco
    les bobos, les bobos
    les bobos, les bobos

    la femme se fringue chez diesel
    lui c’est armani ou kenzo
    polo en cashemire toujours nickel zadig & voltaire je dis bravo
    ils fréquentent beaucoup les musées, les galeries d’art,
    les vieux bistrots boivent de la manzana glacée en écoutant manu chao
    ma plume est un peu assassine
    pour ces gens que je n’aime pas trop par certains côtés, j’imagine…
    que j’fais aussi partie du lot.
    les bobos, les bobos
    les bobos, les bobos.
  • 20. yüzyılın bir bölümü ve daha öncesinde sanat ve sanatçı genellikle alt sınıflara eklemlenmiş bir vaziyette ortaya çıkmış. yoksunluk doğururmuş, sanat olurmuş.
    20. yüzyılın ortalarından sonra dünyada sanat adına çok şey değişmeye başladı. yönetilebilir, yönlendirilebilir, sermayeye büyük ölçüde bağlı (çoğu zaman bağımlı) ve yüzyıllardır onu tanımlayan insanlardan farklı bir yere konumlandı.
    daha seçkin, kibirli ve soylu tüketiciler sanatın yaratım, tanım ve alım sürecine katıldı.
    bu ne olduğu belirsiz kitle, burjuvanın aksi yönünde konumlanmış olan bohemi hayat tarzına yansıtmak için antikalara dünyaları öderken, tam bir burjuva hayatı sürmeye devam etti.
    bu insanlara asla bohem denilemeyeceğine hem fikir olunmuş, bobo denmiştir. uyarlamacı ve hesapçı insanlardır.
    bobo; zengin, üretmeyen, çok tüketen ve sanat hakkında ahkam kesen, tabu karşıtı görünen herkestir.